La Claytone de Cuba ou le pourpier d’hiver (Introduction)

Le pourpier d’hiver est aussi appelé Claytone de Cuba ou Claytonie de Cuba, d’après le botaniste américain John Clayton (1686-1773) à qui le suédois Linné, père de la classification des animaux et végétaux, a voulu rendre hommage.

Quoique cousin du pourpier, le pourpier d’hiver est une plante fort différente. Le pourpier (Portulaca oleracea) a des tiges épaisses et charnues avec des feuilles vertes ou jaunâtres, tandis que le pourpier d’hiver (Montia perfoliata, Claytonia perfoliata) a des tiges fines avec des petites feuilles vertes en forme de carreau ou de spatule.

Le pourpier d’hiver doit se manger frais : au réfrigérateur il ne se conserve que deux jours, un peu plus, si vous l’emballez dans un tissu humide.  Certains coupent une partie des tiges et mettent le pourpier dans un verre d’eau mais ce n’est pas une garantie de fraîcheur prolongée.

Le pourpier d’hiver se cueille de novembre au printemps : c’est ainsi un des rares légumes à garder sa couleur verte durant tout l’hiver. Aux Etats-Unis, le pourpier d’hiver est parfois appelé Indian lettuce, la salade des Indiens, car les Peaux-Rouges d’Amérique l’utilisaient beaucoup : ils le mangeaient cru ou cuit et en faisaient du thé. Un autre surnom est Miners’ lettuce, (la salade des mineurs), car il a sauvé plus d’un chercheur d’or à cause de sa présence même en terrains arides où un rien de pluie la fait se redresser. Il contient aussi énormément de vitamine C : 20 mg pour 100 g. Les feuilles contiennent 30 fois plus de vitamine C que les tiges. Le pourpier est aussi riche en vitamine A, calcium, fer et magnésium et est une source d’oméga-3. Son taux en nitrate est minime.

Le pourpier d’hiver a un goût doux qui ressemble à celui des épinards avec une touche acidulée. Ce goût et l’apport en vitamines sont optimaux si vous mangez le pourpier cru : cueillez les feuilles et mangez-les en salade ou comme crudités. Vous pouvez aussi les préparer comme des épinards : elles sont déjà al dente après une cuisson de 2 à 3 minutes. Les feuilles sont aussi délicieuses cuites à la vapeur. Vous pouvez aussi les ajouter à la fin à des plats préparés en wok.

A cause du lien de famille entre les deux plantes, les recettes pour pourpier sont aussi valables pour le pourpier d’hiver.

Print

This entry was posted in Recettes and tagged . Bookmark the permalink.

Fin de commentaires/ Einde van opmerkingen