Mizuna (Introduction)

Le mizuna est une plante orientale aux feuilles tendres et finement pennées. C’est un proche parent du chou chinois. Il ressemble un peu à la roquette mais la roquette est moins tendre et plus relevé. Les feuilles du mizuna peuvent aussi être plus minces et pointues, ressemblant davantage à de la scarole modérément bouclée. En fait, les feuilles charnues vert clair aux tiges blanches du mizuna sont très décoratives.

Ce légume est très nutritif et contient notamment de la vitamine C. Il se conserve un maximum de 4 à 5 jours, bien emballé dans du plastique, dans le casier légumes du réfrigérateur.

Jamais âcre, piquant ou filandreux, il reste doux, tendre, peu poivrée.  Les Japonais l’apprécient beaucoup en salade. Mais traditionnellement au Japon, le mizuna s’ajoute au dernier moment dans le potage, dans une daube ou, pour ceux qui s’y connaissent en cuisine japonaise, dans le nabemono (sorte de fondue).

Vous pouvez savourer le mizuna simplement en salade avec de l’oignon vert, de la fleur d’ail, une bonne huile d’olive, un bon vinaigre et du poivre du moulin. Ou en salade mélangé à d’autres légumes verts. Ou à l’asiatique avec du tamari, du citron, du miel, du vinaigre de riz et de l’huile de sésame grillé. Il sera aussi délicieux à l’italienne avec la tomate, le parmesan, le prosciutto.

Vous pouvez aussi cuire le mizuna à la vapeur comme des épinards.  Il peut être bouilli et également préparé au wok. Quand il est chauffé, le mizuna rétrécit jusqu’à la moitié de son volume. Finalement, le mizuna se prête bien au stoemp.

Print

This entry was posted in Recettes and tagged . Bookmark the permalink.

Fin de commentaires/ Einde van opmerkingen