Menaces sur le quartier

Nous vous avions déjà parlé du projet d’un promoteur immobilier de construire trois tours à la place de Jamblinne de Meux, en remplacement du bâtiment occupé jusqu’il y a quelques années par des services de la police fédérale. L’enquête publique pour ce projet (en rien modifié) a démarré le 27 mai dernier et court jusqu’à ce vendredi 10 juin.  Deux semaines, c’est court pour un double dossier de permis d’urbanisme et d’environnement de plus de 500 pages de texte. Nous l’avons étudié et continuons à croire que ce projet NewTon est pernicieux pour le quartier : ces trois tours, (55 m, 42m et 27m de hauteur) ne savent aucunement s’intégrer dans le tissu urbain de nos quartiers résidentiels. Problèmes d’ombres, de vent, de mobilité et bien d’autres. En plus, le parc derrière le bâtiment serait diminué de plus d’un quart et des arbres figurant sur la liste des arbres remarquables de la Région Bruxelloise seraient abattus. Il y a même un arbre protégé, qui ne survivra pas longtemps. En outre, il faut craindre l’effet de domino : si ce projet aboutit, d’autres constructions en grande hauteur seront proposées dans les années à venir à la place de Jamblinne de Meux, dans les avenues de Cortenbergh, Roodebeek et même de l’Opale. Il faudra construire des gratte-ciels à Bruxelles mais pas dans les anciens quartiers résidentiels. Si vous voulez savoir comment contribuer à s’opposer à ce projet, lisez l’article suivant.

Print

This entry was posted in actualité, NewsLetterFR. Bookmark the permalink.

Fin de commentaires/ Einde van opmerkingen