Adolphe Lacomblé

avenue Adolphe Lacomblé (entre la rue Victor Hugo et le boulevard Auguste Reyers)

Adolphe Lacomblé (Bruxelles, 14.12.1821 – Bruxelles, 16.2.1886)

Secrétaire de la ville de Bruxelles. Critique littéraire et d’art. Peintre paysagiste amateur. Il se fit connaître par la publication de son essai L’état actuel de la peinture en Belgique (1847). Il habitait rue de Linthout, près du coin avec l’avenue de Roodebeek.

Il y a peu de traces du peintre Lacomblé dans les dictionnaires et encyclopédies. Quelquefois il est mentionné sous forme lapidaire telle que ‘peintre de l’école flamande du XIXe siècle. Actif vers 1872’. Pourtant, il mérite d’être mieux connu. En 2001 à Anvers, un tableau de peinture de 100 x 140 cm, intitulé Paysage en Ardennes, oeuvre d’Adolphe Lacomblé, fut vendu aux enchères pour la somme de 4.000 euros. Seul problème : le tableau est mentionné datant de 1893. Alors, erreur ou y a-t-il deux Adolphe Lacomblé ? Certes, il y a un avocat et photographe Adolphe Lacomblé (Bruxelles 18.9.1857 – Ixelles 29.12.1935), auteur d’un des premiers ouvrages en Belgique sur le droit d’auteur des oeuvres photographiques, mais qui, selon toute vraisemblance, ne peignait pas.

Il y a aussi Eugène Lacomblé, probablement un frère du premier Adolphe, mais c’est un sculpteur. Né à Bruxelles le 5 mars 1828, il s’installa, après des études artistiques à Bruxelles et Paris, vers 1855 à La Haye, aux Pays-Bas, où il devint en 1859 professeur à l’Académie. Il est mort à Arnhem en 1905.

Et puis, il ne faut pas confondre cette avenue avec l’avenue Edouard Lacomblé à Etterbeek et partiellement à Woluwe-Saint-Pierre, du nom d’un bourgmestre d’Etterbeek de 1872 à 1880, par ailleurs frère de notre Adolphe.

Fin de commentaires/ Einde van opmerkingen