Alexandre Verbist

Né à Molenbeek-Saint-Jean le 25 juin 1873, Alexandre Verbist fait des études de géomètre tout en étant employé, et s’installe géomètre-architecte à Molenbeek vers la fin du 19e siècle. Vers 1904 il déménage vers Saint-Josse, rue des Deux Tours, où il réalise, outre la sienne, plusieurs maisons.

La plupart des constructions que l’on connaît de lui d’avant la Première Guerre Mondiale sont dans un rayon moyen autour de son domicile : à Bruxelles Nord-Est, rue Bordiau, à Schaerbeek, rue Dailly ; à Saint-Josse, avenue des Arquebusiers (devenue avenue Georges Pêtre) ; à Ixelles, rue de la Réforme.

En janvier 1908, il érige pour le professeur d’université L. François une maison au numéro 43 de la place de Jamblinne de Meux. C’est la première maison de la partie nord-ouest de la place, qui n’a vu le jour qu’en 1906.

Cette maison lui vaudra l’honneur d’une publication dans la revue d’architecture L’Album de la Maison Moderne (3e année, planche 110).

Juste avant la Guerre, il s’établit à Woluwe-Saint-Pierre.

L’on a encore recensé quelques constructions d’Alexandre Verbist dans les années 1920, mais il cède bientôt les rênes à ses descendants Albert et Alexis, également architectes.

Alexandre Verbist décède dans sa maison, rue Kelle, le 13 février 1946.

Pierre Dangles, le 26 novembre 2013

Fin de commentaires/ Einde van opmerkingen