Alfred D’Ieteren

Si l’on trouve quelques bribes de renseignements sur l’homme, l’on ne sait par contre quasi rien sur l’architecte Alfred D’Ieteren.

Alfred Paul Guillaume D’Ieteren est né à Saint-Josse-ten-Noode le 15 novembre 1892. C’est un petit-fils d’Adolphe D’Ieteren, qui avec son frère Alexandre est à l’origine de la célèbre entreprise de carrossiers, qu’il avait toutefois fini par laisser à ce dernier. [1]

Architecte, Alfred se maria à Bruxelles le 22 septembre 1917 avec Fernande De Greef.

En 1926, Alfred d’Ieteren construisit pour lui-même la maison au numéro 13 de l’avenue de l’Opale. C’est la première année que l’on le trouve comme architecte à Bruxelles.

Il ne resta pas longtemps à cette adresse puisque l’on le trouve dès 1929 à Uccle, rue des Fauvettes[2] 62, qu’il quitte pour Saint-Gilles, rue de Bordeaux 45, en 1956.

Il était membre de l’Association Professionnelle des Architectes belges.

Il est décédé à Saint-Gilles le 30 septembre 1966.

Pierre Dangles, 23 avril 2012



[1] Il n’y a même pas d’évidence qu’Alfred fréquentât encore ces arrière-cousins, voire qu’il ait connu personnellement l’architecte Adolphe Pirenne, qui avait épousé Berthe D’Ieteren, une petite-fille à Alexandre. (Informations par Catherine Rommelaere de la D’Ieteren Gallery (Archives historiques – Centre de Documentation).

[2] Devenue actuellement rue de la Fauvette.

 

Fin de commentaires/ Einde van opmerkingen