Félix Van Cuyck

Félix Van Cuyck est né à Puurs en 1882. Arrivé à Bruxelles, il fréquente l’Académie libre L’effort.

En 1913, l’architecte René Doom fait appel à lui pour la décoration des façades de sa demeure personnelle, rue du Diamant 143 et de la maison rue de Montrose 62-64. Le nom des deux artistes figure sur la façade des deux réalisations, pour lesquelles Doom reçoit deux fois la médaille d’or au concours de façades de la commune de Schaerbeek de 1913-14. La guerre empêchera Van Cuyck de profiter de cette publicité indirecte.

Mais Doom ne l’oublie pas : devenu architecte de la ville de Roulers, il fait appel à lui, en 1923, pour venir décorer, ainsi que Jules Lagae, le beffroi qu’il ajouté à l’hôtel de ville.

Van Cuyck garde les liens avec sa province natale puisqu’il expose des sculptures aux Salons Triennaux de Peinture et sculpture d’Anvers en 1920, 1926 et 1929. A Bruxelles, l’on connaît sa participation à deux Salons d’art, en 1914 et en 1939.

Il gagne surtout sa vie en tant que sculpteur ornemaniste, mais il a aussi réalisé des médailles.

Le musée d’Ixelles a acquis des œuvres à Van Cuyck.

Van Cuyck avait son atelier rue Wiertz à Ixelles dans un quartier réputé pour ses ateliers d’artistes. En 1936, il déménage au numéro 16b de la rue Félix Bovie dans une maison avec atelier construits pour lui par Jérôme Vermeersch.

Van Cuyck a réalisé un portrait en bas relief de René Doom qui a été placé sur la tombe de l’architecte au cimetière de Saint-Josse-ten-Noode, à sa mort en 1961.

Van Cuyck lui-même meurt pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Pierre de Thaille, juillet 2012

Fin de commentaires/ Einde van opmerkingen