Henri Lafontaine

Henri Lafontaine est né à Saint-Josse le 9 avril 1876.

Après avoir réussi l’examen de géomètre-expert, il épouse en 1902 à Bruxelles l’Anversoise Catherine Gaethofs, qui lui donne l’année suivante un fils Charles[1].

Il se fixe à Woluwe-Saint-Lambert, avenue Albertyn 55[2], où un second fils René naît en 1912.

Pour l’immeuble du coin de la place de Jamblinne de Meux et de la rue Rasson, il dessinera en 1914 les plans d’une transformation, qui ne sera pas exécutée à cause de la Première Guerre mondiale. Les modifications apportées à la façade après la guerre sont restées fort simples. Il est probable que ce soit déjà Lafontaine qui ait conçu en 1897 les plans de cette maison, qui a longtemps été un café.

Les aptitudes d’élégance de Lafontaine sont plus visibles dans la façade de la maison toute voisine à la rue Rasson n° 107.

Dans le quartier des Pierres Précieuses, Lafontaine a encore réalisé le n° 35 de l’avenue Charbo, ainsi que, en 1907, le n° 173 de la rue Victor Hugo.

Lafontaine a beaucoup construit à la côte belge.

Il meurt, dans sa maison à Woluwe, le 30 décembre 1937.

Pierre Dangles, 9 juin 2012



[1] Comme son grand-père Charles Lafontaine (1847- ±1925), également architecte-géomètre.
[2] La maison sera mise à l’honneur dans la publication La Maison Moderne , année III, pl. 108.

Fin de commentaires/ Einde van opmerkingen