Léon Frédéric

rue Léon Frédéric (entre le square Eugène Plasky et l’avenue de l’Opale)

Léon Frédéric (Bruxelles 26.8.1856 – Schaerbeek 27.1.1940)

Peintre de genre et d’histoire

Fils d’un joaillier bruxellois, Léon Frédéric apprit le dessin chez Van Keirsblick, Slingeneyer et Portaels. En 1876 il part pendant deux ans pour l’Italie en compagnie de son ami le sculpteur Julien Dillens. Dès son retour en Belgique, il fait partie, avec Dillens, du cercle d’art L’Essor, groupe de jeunes artistes d’avant-garde.

La peinture de Frédéric oscillera toujours entre les grandes tendances de son époque, le réalisme et le symbolisme, avec une prédominance nettement marquée pour ce dernier caractère. Toutefois, son art reste assez essentiellement fidèle à la suprématie de la ligne, à la neutralité de la couleur, à la prédominance du ton local.

Léon Frédéric connut les honneurs de son vivant. Non seulement il reçut le titre de baron, mais en plus, à peine la cinquantaine atteinte, une rue de Schaerbeek dans notre quartier porte son nom.

Fin de commentaires/ Einde van opmerkingen