Rémy Vander Looven

Rémy Jean Vander Looven est né à Molenbeek-Saint-Jean le 25 novembre 1915.

A 17 ans, il commence à travailler en stage chez l’architecte François Verheyen. L’année suivante, en 1934, il obtient avec succès son diplôme de géomètre-arpenteur à l’école de Saint-Luc à Schaerbeek et continue sa formation auprès de Verheyen.

La première construction recensée de lui est l’immeuble à appartements de quatre étages qu’il érige dans le quartier d’Opale, au numéro 167 de l’avenue Emile Max. Cette construction date de 1953.

En 1956, il réalise à Jette le cinéma Werrie, actuellement transformé en salle de bowling.

Cette même année, il érige dans la même commune, rue Guillaume De Greef 5, un immeuble de logements sociaux. Il en construira beaucoup pendant toute sa carrière professionnelle, non seulement pour le Foyer Jettois, mais aussi ailleurs. Ainsi nous notons, rien qu’à Bruxelles-Ville : rue de la Prévoyance ; chaussée d’Anvers ; angle de l’avenue Louise 196 et rue Lesbroussart 128 (rénovation). Il érigera aussi des logements sociaux à Marcinelle.

Vers la fin des années 1950, il construit aussi beaucoup d’immeubles d’appartements, notamment à Ixelles, avenue du Pesage 40 et chaussée de Vleurgat 189. Dans l’avenue Louise, il bâtit un fort gracieux immeuble aux numéros 437-39.

En 1962 il commence les plans d’une synagogue pour la communauté sépharade de Bruxelles. Le bâtiment sobre et moderne est construit dans la rue du Pavillon à Schaerbeek à partir de 1966 et sera inauguré le 20 décembre 1970.

En janvier 1964 est inaugurée ce qui est probablement la plus belle œuvre de Vander Looven : l’Ecole Clair-Vivre/ Zonnestraalschool à Evere. Le terrain pour cette école maternelle et primaire avait été acquis en 1953 par la commune. Suite à une étroite collaboration entre le Collège, les enseignants et l’architecte afin de créer des bâtiments scolaires en phase avec la pédagogie de Freinet, une architecture pavillonnaire est choisie. La première pierre a été posée en 1962. Très rapidement après l’ouverture de l’école, des agrandissements ont été nécessaires.

Pour la commune d’Evere, il construit également la crèche pour enfants de l’avenue des Anciens Combattants et l’école n° 4 (actuellement Ecole L’Aubier) de l’avenue du Cimetière de Bruxelles.

A Etterbeek, à la rue Général Henry, Vander Looven réalise entre 1971 et 1982 plusieurs immeubles à appartements pour la société Sorelo (Société Régionale de Logements), pour laquelle il travaille régulièrement.

Également dans les années 1970, Vander Looven construit à Watermael-Boitsfort les bâtiments de La Clairière pour enfants et adolescents atteints de déficience intellectuelle.

En collaboration avec l’architecte Ray Huyghebaert, Vander Looven réalise en 1977 la piscine communale Les Tritons à Evere et, en 1978, le Centre Communal d’enseignement technique de la rue de Croix de Pierre à Saint-Gilles. Avec Huyghebaert, il est aussi fort demandé pour des travaux pour la commune de Sint-Andries, près de Bruges.

Rémy Vander Looven est décédé à Ixelles, le 4 mars 1983. Un de ses trois enfants, Jean-Paul (1945-1987), était également architecte.

Pierre Dangles, 15 avril 2012

Fin de commentaires/ Einde van opmerkingen